vendredi 22 juin 2018

J'ai lu trois Exprim' (et j'ai adoré)

Vous le savez sans doute déjà, ma PAL est loin d'être pauvre en livres : plus de 130 livres m'attendent depuis plus ou moins longtemps ! Et les trois livres dont je vais vous parler y étaient depuis un sacré moment, je dois bien l'avouer... Et maintenant, je regrette presque de ne pas les avoir lus plus tôt !




Été 1975, Cité des Biscottes, dans le Nord de la France. Lolita dite Brindille, une adolescente de 15 ans, vit seule avec sa mère, alcoolique notoire. En vraie « fleur de béton », Brindille ne rêve que de partir – d’abord et avant tout, pour revoir son frère aîné Angelo, incarcéré à Marseille.
C’est à l’occasion d’une rencontre foudroyante avec un jeune jongleur travaillant dans un cirque tzigane qu’elle concrétise ce désir… au grand désarroi de son professeur de lycée, très attaché à cette élève atypique qui va se lancer à sa poursuite. Mais Lolita laisse peu de traces ; lancée sur les routes avec le cirque, elle apprend le métier, change d’identité, s’adapte aux péripéties en suivant son instinct, toujours. En cargo, à pied ou sur la selle d’un scooter, elle ira jusqu’au bout de son aventure…
… par le chemin où naissent les légendes !






Cœur de Brindille est celui que j'ai le "moins aimé" des trois : ce n'est qu'une très bonne lecture, rendez-vous compte ! Ce livre ne fait que 192 pages : on aimerait pourtant que le voyage dure plus longtemps !

En effet, j'ai aimé suivre dans diverses régions la jeune fille déterminée et spontanée qu'est Brindille. Comme la plupart des personnages, elle est assez attachante. A sa manière bien sûr : ce n'est pas vraiment le genre de protagoniste que l'on va trouver dans tous les livres !
Mais celui que j'ai le plus apprécié, c'est son frère, Angelo : il m'a touché par l'amour qu'il ressent envers sa petite sœur. 
Ce roman ne raconte pas seulement l'histoire de Brindille : il y a plein de petites histoires sous-jacentes. Celle du professeur et de sa femme fait partie de mes préférées.
Enfin, ce qui m'a le plus captivée et plu dans ce livre, c'est la plume d'Yves-Marie Robin : elle traduit parfaitement l'esprit rebelle et libre de Brindille, tout en étant super poétique à la fois. Je ne m'y attendais pas du tout !





 « Pour moi – Joachim –, les choses se passaient plutôt bien : 17 ans, une dernière année au lycée avant le bac, des potes, et une copine (canon). Mais pour ma sœur Pauline, la rentrée en seconde s’est déroulée… douloureusement. Faut dire qu’avec deux mères et pas de père, un peu de naïveté et quelques maladresses, les emmerdes ont de quoi être tentées. Ah, j’oubliais : pendant ce temps, Maline, notre deuxième mère, se prenait la tête à cause de son boulot qui l’épuisait, ce qui foutait Maman en colère, parfois. Dans ma famille, c’est pas l’amour qui manque, c’est sûr, mais pendant la période que je vais raconter, on a eu chacun nos épreuves – et quatre façons différentes de les affronter. »







Je crois que la première chose qui, au moment de l'ajouter dans ma PAL (ce qui date sacrément !), c'était sa couverture. Puis, ça a été son titre et enfin, les avis que j'avais pu lire. Et avant de le commencer, je ne me souvenais plus des sujets dont il traitait. 
Ces thèmes si variés m'ont énormément plu et ont su me garder captivée tout au long de ma lecture : ici, on parle harcèlement, adolescence, amour, famille, homophobie... Je les ai tous trouvés très bien traités et d'une manière qui fait très vraie.
Comme dans Cœur de Brindille, on part à la rencontre d'un frère et d'une sœur, Joachim et Pauline, et de leurs deux mères. Cependant, on côtoie beaucoup plus Joachim : on le connaît donc bien mieux  que les autres et on s'y attache donc à vitesse grand V ! Je l'ai vraiment adoré (même si j'ai eu envie de le secouer un petit peu à un ou deux moments).
Et Joachim est un très bon narrateur : tout est clair, on comprend tout et on ressent presque toutes les émotions des personnages ! Et ça, je crois que c'est grâce à la plume de Marion Brunet que j'ai beaucoup aimée.
Bref, vous l'aurez compris, cette lecture fut une excellente lecture !



Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il… aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur , c’est l’histoire de ces deux histoires d’un amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans à ce moment-là d’une vie peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaikovsky – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.







Et maintenant, place au coup de cœur !
Ce livre, c'est un peu un extra-terrestre que l'on accueille chez soi, que l'on découvre et que l'on finit par aimer, adorer... 
Mais pourquoi extra-terrestre ? Vous en avez vu/lu beaucoup de romans écrits en vers ? Moi, du tout avant de me plonger dans celui-ci (qui m'a été offert par Léna ♥ (raison de plus pour l'aimer !)). Et tous ces vers m'ont extrêmement plu : j'ai lu ce livre en une journée tellement j'étais accro à la plume de Clémentine Beauvais et à sa façon d'aligner les mots. C'est à la fois doux et frappant et tout ça toujours de manière poétique.
Tatiana et Eugène, je les ai aimés aussi. Ils m'ont fait sourire, m'ont ému, m'ont fait rager... Bref, ils m'ont fait passer par toutes les émotions ces deux-là ! En tout cas, ils sont vraiment originaux et uniques.
En fait, je ne sais même pas comment décrire l'histoire de ce livre... C'est une histoire d'amour avec des problèmes que tout le monde pourrait rencontrer. Mais si vous vous attendez à quelque chose de vraiment léger et de prévisible, vous vous trompez : vous serez surpris et certaines questions restent en suspens, nous sommes donc obliger (pauvres nous) de nous "dépêcher" de lire tel chapitre pour avoir l'information que nous voulons.
Et maintenant, j'espère pouvoir lire les histoires originales !


Avez-vous lu ces livres ? Avez-vous d'autres titres de la collection Exprim' à me conseiller ?

6 commentaires:

  1. Déjà lu les trois et je garde surtout des souvenirs des deux derniers. De toute façon, je finirai pas relire TOUS les Exprim' que j'ai, alors bon ^^ Contente que Songe à la douceur ait été un coup de cœur pour toi.

    RépondreSupprimer
  2. Je comprends que tu aies eu un coup de cœur pour songe à la douceur, ce livre m'a vraiment beaucoup plu à moi aussi. De toute façon, j'ai l'impression qu'il sort beaucoup de pépites de cette collection de manière générale.

    RépondreSupprimer
  3. Haha, songe à la douceur, c'est vrai que c'est un extra-terrestre ^^ ah, ces Exprim', toujours au top :D

    RépondreSupprimer
  4. Songe à la douceur est dans ma PAL et tu me donnes bien envie de le sortir ! Frangine à l’air super intéressant :)

    Camille :)

    RépondreSupprimer
  5. Frangine est le seul que je n'ai pas encore lu, mais trop hâte l'histoire a l'air génial !!! Sinon trop heureuse que Songe à la douceur t'aie plu, quelle pépite <3 <3 Et Coeur de Brindille est sympa oui :) !

    RépondreSupprimer
  6. Je n'en ai lu aucun mais Coeur de Brindille m'intrigue bien !

    RépondreSupprimer