mercredi 12 septembre 2018

Cet été, j'ai redécouvert Wendall Utroi et Colline Hoarau...

Salut ! J'espère que votre rentrée s'est bien déroulée ! 
Personnellement, j'ai un peu envie de prolonger l'été en vous parlant justement des livres que j'ai lu pendant mes vacances. Aujourd'hui, je ne vous en parle que de deux mais j'essayerai, durant le mois de septembre, de vous faire d'autres articles de ce genre, notamment sur mes récentes lectures en VO !

Cet été a donc très bien commencé pour moi niveau lecture : Comme un phare dans la tourmente et Histoires d'enfants sont deux ouvrages différents que j'ai beaucoup appréciés et qui parlent tous deux d'enfants...

Comme un phare dans la tourmente, Wendall Utroi


J'étais curieuse de découvrir la plume de Wendall Utroi dans un autre genre que celui du Dompteur de pluie ou de L'Enjeu... Et mon dieu, qu'est-ce que j'ai aimé ce troisième livre que je lis de cet auteur ! 
Mais avant de vous en parler plus en détail, en voici le résumé :


Au soir de sa vie, Martial, paysan bourru, se remémore le parcours jalonné d’embûches de ses quinze dernières années. Notre vie d’adulte se façonne dans les premières années de notre enfance. Lorsque l’on évoque notre passé, il nous revient le souvenir d’un parent, d’une mamie, que l’on porte dans son cœur, et qui nous a soutenu dans cette étape délicate. Voici l'histoire de Martial et celle de son petit-fils Antoine, qui, au travers des tourments d’une famille qui se consume et se déchire, vont apprendre à se connaître, et à s’aimer. Un récit intime, peuplé d’émotions, de joies et de chagrins, de peurs et d’amours qui parsèment nos mémoires d’enfants. Une histoire qui ne vous laissera pas insensible.

Et comme dit plus haut, ce livre ne m'a vraiment pas laissée insensible. C'est un beau roman, voilà tout. 
Au fur et à mesure des pages, on découvre l'amour qu'un homme ressent pour sa fille et pour son petit-fils : en somme, ce n'est pas le grand-père parfait mais c'est un grand-père qui aime ses proches et qui nous touche vraiment au plus profond de nous-mêmes, ce qui fait qu'on a envie d'avoir cet homme dans notre vie et de ressentir son amour.
Cependant, n'allez surtout pas croire que tout va bien dans la vie de tous les personnages (car, comme vu en philo il y a maintenant deux ans, sans malheur, il n'y a pas d'histoires à raconter). Ils traversent énormément d'épreuves, le plus souvent totalement inattendues et qui ne cessent de nous relancer dans la lecture.
Du coup, nous passons par toutes les émotions possibles, ce qui est une des forces de ce livre. Et comme Antoine et Martial sont très attachants, chacun à leur manière, ces émotions deviennent encore plus fortes pour nous, les lecteurs.
En fait, c'est un bouquin qui nous fait du bien car il nous fait comprendre que, quelles que soient les épreuves que l'on traverse, rien n'est fichu, il y a toujours un espoir et une personne prête à tout pour nous aider. Et voir ça, ça fait du bien.

Bref, je vous recommande chaudement ce livre, il ne pourra que vous plaire. Et merci à toi, Wendall  Utroi, pour cette lecture.

A propos de Comme un phare dans la tourmente :
Par Wendall Utroi - Contemporain - 370 pages - Auto-édité - Broché et Ebook


Histoires d'enfants, Colline Hoarau (et photos de David Lair)


Ce livre-ci est complètement différent du précédent : en effet, il ne s'agit pas d'un roman. Je vous laisse en apprendre davantage avec cette description...

La rencontre artistique d'un photographe et d'une auteure grâce à l'association Aurore étoilée de Châteaubriant (44) a abouti à un livre commun. A partir de photos réalisées par David LAIR, Colline HOARAU a choisi celles qui lui parlaient pour écrire une histoire ou deux pour chacune d'entre elles. Ce sont des histoires d'enfants, ni tristes, ni gaies. Elles sont la vie tout simplement. Certains savent nous émouvoir, d'autres nous interpellent. Aucune ne laisse indifférent. L'ouvrage est construit pour laisser place à l'imagination du lecteur qui pourra inventer son histoire et découvrir celle écrite.

Et du coup, lorsque Colline Hoarau m'a proposé de le découvrir, je n'ai pas pu résister face à ce concept que je trouvais très original. En plus, même chose que pour Wendall Utroi, j'avais très envie de découvrir l'auteure dans un projet totalement différent par rapport aux livres que j'ai déjà lu d'elle.
Mêler photos et textes dans le même livre, c'est une idée qui m'intéressait plutôt pas mal, d'autant plus que Colline s'est inspirée de ces photos : cela permet de comprendre peut-être un peu plus la démarche que l'auteure a adopté lorsqu'elle a écrit ses petites histoires...
Ainsi, pour chaque photo (en couleurs, je le précise), il y a une petite histoire qui tient sur une ou deux pages. Ces narrations mettent en scène très souvent des enfants et des sujets plus graves sont parfois abordés de manière assez subtile ou comme si un enfant en parlait. Il y a aussi parfois des histoires un peu plus fantastique : au final, il y a beaucoup de diversité dans ce livre.
Ici, le but est clairement de jouer avec l'imagination du lecteur. Et ça marche ! Comme nous voyons la photo avant de lire l'histoire qui lui est attribuée, on peut déjà commencer à se dire "Tiens, on peut parler de ça, de ci, etc" et donc, à imaginer une potentielle histoire. De plus, cela permet d'avoir directement un contexte, une situation et une représentation précise de l'enfant dans notre esprit. Du coup, le format assez petit de ces histoires conviennent parfaitement et d'ailleurs, si nous voulons quelque chose de plus développé, rien ne nous empêche alors de les compléter à l'aide des photos justement, et nos idées.
La plume si douce de l'auteure nous permet également de nous rendre compte qu'on peut inventer et écrire n'importe quoi à partir d'une photo : c'est un peu magique de voir à quel point nous sommes capables d’interpréter de simples images, non ? En plus, en quelques lignes, elle arrive parfois à nous faire ressentir des choses assez fortes, ce qui nous implique davantage dans la lecture.

Bref, ce livre fut une très bonne découverte originale et très intéressante. Merci Colline pour cette lecture ! 

A propos d'Histoires d'enfants :
Par Colline Hoarau - Photos - 54 pages - Editions Maïa - Broché


J'espère vraiment que je vous ai donné envie de découvrir ces ouvrages d'auteurs que j'apprécie. Sinon, n'hésitez pas à me dire en commentaire le livre qui vous a le plus touché cet été !

2 commentaires:

  1. Deux livres qui m'intriguent assez, c'est cool comme concept d'écrire une histoire à partir d'une photo ! Puis la plume de Colline Hoarau, quel délice :)
    Très chouette article !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout ces deux livres alors merci de me les avoir fait découvrir :)

    RépondreSupprimer